GESTION DES EAUX PLUVIALES

La gestion intégrée des eaux pluviales a pour objectif de limiter les inondations mais également de recréer le petit cycle de l’eau par infiltration des eaux pluviales dans le sol. Ainsi, cela permet  de recharger les nappes phréatiques, essentielles pour l’alimentation en eau de la population.

Avec l’augmentation des surfaces imperméabilisées et la multiplication des évènements pluvieux intenses, les inondations et ruissellements seront de plus en plus fréquents et provoqueront potentiellement de nombreux dégâts. C’est pour cela que la gestion intégrée des eaux pluviales doit être étudiée précisément pour chaque nouveau projet. Aujourd’hui, la majorité des Plans Locaux d’Urbanisme (PLU), obligent une gestion des eaux pluviales à la parcelle.

Ruissellements et inondations d’un hangar à Saint Denis sur Loire (41). Suite à cela, réalisation d’une étude de dimensionnement d’ouvrages d’hydraulique douce pour gérer au mieux les eaux de ruissellement.

Le changement climatique en cours provoque régulièrement des périodes de sécheresse et de pénuries d’eau potable dans certaines communes. Les prélèvements d’eau importants effectués dans les nappes ne leur permettent plus de se recharger suffisamment pour assurer l’alimentation en eau des générations futures. La gestion intégrée des eaux pluviales privilégiant l’infiltration au plus près de leur point de chute, permet de recharger ces nappes. C’est une solution à privilégier lorsque le sol s’y prête. Les eaux de pluie tombant sur les toitures peuvent également être récupérées et être utilisées pour divers usages (WC, machine à laver, nettoyage des sols, arrosage) selon l’Arrêté du 21 août 2008 relatif à la récupération des eaux de pluie et à leur usage à l’intérieur et à l’extérieur des bâtiments. 

Notre bureau d’études vous accompagne dans cette démarche de gestion et/ou valorisation des eaux pluviales en vous proposant différentes prestations selon votre besoin.

Conseil en gestion et valorisation des eaux pluviales :

Nous pouvons aborder de façon synthétique et rapide, par une simple visite sur site et un échange avec vous, tous les aspects de la gestion et de la valorisation des eaux pluviales en fonction de votre demande, un rapport de visite pourra également vous être remis si nécessaire.

Il peut s’agir d’évoquer les solutions techniques possibles visant par exemple :

        • Résoudre un problème de ruissellement ou stagnation d’eau gênant en évoquant les solutions et en estimant le volume d’eau à gérer.
        • Conseiller sur les solutions techniques à mettre en œuvre en amont d’un projet d’aménagement avec une estimation le volume d’eau à gérer (exemple : gestion des eaux de ruissellement d’une future terrasse) .
        • Conseiller sur les solutions techniques concernant la récupération des eaux de pluie et leur usage avec une estimation du volume à prévoir pour votre cuve.
Cuve de rétention/récupération d’eaux de pluie avec débit régulé au réseau communal à Ballan Miré (37)

Dimensionnement d’ouvrages de gestion des eaux pluviales sur votre parcelle :

      • Dans un premier temps, nous réalisons des tests de perméabilité afin de déterminer la capacité d’infiltration du sol pour l’évacuation des eaux pluviales. Nous étudions également l’environnement du site et les contraintes pouvant empêcher l’infiltration des eaux (périmètre de captage, cavités souterraines, nappe à faible profondeur, débit de fuite autorisé au réseau).
Réalisation d’une fouille à la pelleteuse à Saint Claude de Diray (41)
Test d’infiltration (méthode Porchet) pour un projet de résidence à Vineuil (41)
Test d’infiltration pour l’aménagement d’un bâtiment et d’un  parking sur un site industriel à Blois (41)
      • Nous réalisons ensuite une note de calcul évaluant le volume d’eaux pluviales à gérer pour une pluie donnée en fonction de la surface du projet et des types de surfaces (toitures, voiries, espaces verts…)
      • Nous proposons enfin une ou plusieurs solutions techniques pour la gestion des eaux pluviales avec dimensionnement des ouvrages adaptés (tranchée d’infiltration, bassin à ciel ouvert ou enterré de type SAUL, noue paysagère, jardin de pluie…). Si nécessaire, nous intégrons au calcul le débit de fuite autorisé au réseau permettant de réguler les évènements pluvieux dans les terrains à faible perméabilité.
SAUL (bassin d’infiltration enterré composé de structures alvéolaires) réalisé à Saint Pierre des Corps (37)
  • Nous réalisons sur demande, une étude complète intégrant un relevé topographique et un schéma de principe des ouvrages à mettre en œuvre.

 

Partager :